Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 22:56

Dunkerque: cinq compagnons scouts ont rénové une école aux Comores

Ils s’appellent Paul, Charles, Benoît, Matthieu et Claire-Françoise et à plus de 7000 milles kilomètres de Dunkerque, sur l’archipel des Comores, ils ont laissé une trace. Durant un mois, entre le 17 juillet et le 17 août 2012, ces jeunes compagnons scouts et guides de France ont mené à bien un projet de rénovation d’une école.

 

 Le groupe de scouts dunkerquois s’est immergé pendant un mois dans la culture comorienne. LOCVDN

 

 

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité diaspora
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 21:17

Un Mchangama parmi les 145 personnalités participant à la très discrète conférence de Bilderberg qui s’est tenue du 31 mai au 3 juin à Chantilly, en Virginie près de Washington aux États-Unis.

 

 

Jacob Mchangama, tout juste trentenaire,  né d’un père Comorien et d’une mère Danoise, est une figure montante dans les très hautes sphères d’influence euro-américaines. Ce jeune Danois classé, en 2011, 9ème sur la liste des 100 personnalités les plus influentes dans le débat public de son pays doit savourer la distinction d’être sélectionné pour faire parti de la cuvée 2012 du club très fermé de Bilderberg.

 

Ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose. Pourtant, cette « informelle »  rencontre annuelle qui réunit l’élite des décideurs et des communicants de l’Occident, est considérée  par certains comme le lieu où se conçoivent les grandes orientations qui guident les politiques américaines et européennes

 

Lancée dans les années 1950, le « groupe Bilderberg » rassemble traditionnellement des acteurs les plus influents du monde économique, politique, militaire, diplomatique et médiatique, qui débattent des grands enjeux du moment. Durant trois jours cette haute élite euro-américaine se réunit pour discuter de questions politiques, économiques et sociétales. Pas de résolution, ni photo de famille, pas de communiqué de presse. Une stricte confidentialité qui nourrit toutes les supputations à l’égard de ce groupe dont certains n’hésitent pas à qualifier de  gouvernement mondial et de «complotiste ».

 

C’est un cénacle qui intrigue et fait peur. Certains observateurs affirment que ce groupe a décidé de la guerre en Irak, celle en Afghanistan, ou encore qu’il a donné sa bénédiction à Barack Obama pour briguer la présidence des Etats-Unis. Le Bilderberg 2012 est présidé par le Français Henri de Castries, PDG d’Axa, numéro un de l’assurance dans le monde.  On y trouve les directeurs des grandes  sociétés pétrolières, des chefs militaires, des présidents des des commissaires de l’Union Européenne, des ministres de finances etc…

 

Malgré la participation des représentants des journaux les plus influents de la planète, réputés être les modèles de la presse libre, aucun article ne paraît dans leurs colonnes après la conférence. Cette 60ème Bilderberg débattait notamment sur « les relations transatlantiques, l'évolution du paysage politique en Europe et aux États-Unis,                                                

 

l'austérité et de croissance dans les économies développées, la cybersécurité, les enjeux énergétiques, l'avenir de la démocratie, la Russie, la Chine et le Moyen-Orient ».

 

En prenant part à cette réunion, Mchangama Jacob, qui est directeur des affaires juridiques du CEPOS au Danemark intègre ainsi la cour des grands. Ce fils de l’ancien président de l’Assemblée nationale des Comores et président de la Fédération Comorienne des Consommateurs, Mohamed Saïd Abdallah Mchangama est de ceux qu’on appelle des hommes d’influence. Même si ce jeune refuse encore les appels des partis politiques, il n’est pas impossible qu’il occupe dans l’avenir des fonctions de haut niveau dans son pays. Avant d’occuper ces actuelles  fonctions, Jacob Mchangama a travaillé comme avocat dans des cabinets d’affaires, dont Evershed plus grand cabinet d’affaires européen, où il s’occupait de « merger et aquisitions » (fusions et acquisitions de société).  Ses articles sont publiés dans le Wall Street Journal, le Times de Londres, National Review, The Australian, South China Morning Post, Hurriet (Turquie), Jerusalem Post, Daily news (Egypt), China News et d’autres. Il est un commentateur fréquent des medias  audio-visuels scandinaves, de Voice of Russia, CBS. Ses travaux sont cités dans The Economist, Courrier International, Reason.

 

Les Comoriens, à l’image des Kenyans avec Barak Obama devenu premier président noir des Etats Unis, peuvent rêver de voir, un jour, un de leur descendants occuper des hautes responsabilités au royaume du Danemark ou à tout autre haut poste du monde occidental. On sait que Jacob Mchangama est très lié à son père dont la photo orne sa page Facebook. M. Mchangama père à qui nous avons demandé ce qu’il savait de la participation de son fils à Bilderberg et ce qu’il ressentait a décliné notre demande.

 

Le forum annuel Bilderberg a été inauguré en mai 1954 à Oosterbeek aux Pays-Bas, lors d'une réunion à l'hôtel Bilderberg (d'où son nom). Il est au centre de plusieurs controverses du fait de sa non-médiatisation et du caractère confidentiel du bilan des conférences. 

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité diaspora
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 00:16

 Salmata Tabihou, présidente de l'association Imani.

Le parcours de Salmata Tabibou a démarré bien loin de chez nous, à Madagascar,puis aux Comores. Arrivée à 18 ans à Saint-Pol-sur-Mer, elle a toujours gardé un attachement de coeur pour ces terres de l'océan Indien où elle a vécu son enfance et sa jeunesse.

Toujours souriante, bourrée de dynamisme, la tête remplie de projets, Salmata Tabihou a beaucoup oeuvré depuis quinze ans à l'intégration avec son association Imani (Initiative, médiation, accompagnement nécessaire à l'intégration) qu'elle a créée en 1997. Mais son coeur qui n'a pas de limites se tourne une nouvelle fois vers ses compatriotes restés au pays.

« À mon arrivée aux Comores, encore enfant, j'ai connu une famille qui avait deux enfants handicapés toujours cloîtrés chez eux. J'ai dit à la maman : "Pourquoi les gardez-vous toujours à l'intérieur et ne peuvent-ils pas sortir ?" J'étais étonnée, mais j'ai vite compris que dans ces villages, on cachait les enfants handicapés, qu'il n'y avait rien pour les accueillir. Alors je me suis dit qu'un jour, je ferais quelque chose pour eux. » Les années ont passé. Par l'intermédiaire d'une de ses filles, infirmière à Lille, elle a eu l'occasion de récupérer du matériel médical : lit, chaise roulante, déambulateur, béquilles. « Un jour, j'ai rencontré le président de la Saint-Poloise à son local. Voyant un fauteuil roulant, je lui ai dit : "Je te l'achète." Il m'a répondu : "Je te le donne." » Au bout du compte, en ajoutant quelques livres, jouets et vêtements, Salmata Tabihou a eu de quoi remplir un container pour l'expédier aux Comores. « J'avais vu à la télévision un reportage sur l'association Shiwe qui aide là-bas les handicapés. J'ai donc pris contact avec ses responsables et je leur ai fait parvenir le container en me rendant également sur place pour les rencontrer. C'était l'année dernière. Nous avons décidé de rester en contact et de poursuivre notre collaboration. C'était une initiative personnelle, mais pour aller plus loin, toute seule, je n'y arriverai pas.

» Sans attendre, elle se remet au travail et peaufine son projet. « Il faut le partager avec mes amis, la ville, d'autres associations pour créer une solidarité réunissant les Comores, Saint-Pol-sur-Mer et Dunkerque. Il y a, sur le long terme, le travail avec Shiwe et deux autres associations qui travaillent ensemble. Mais il y a aussi l'urgence. Depuis quelques mois, de nombreux villages sont anéantis par les éruptions volcaniques et les pluies de cendres. Les gens n'ont plus rien. » •  

Salmata Tabibou au 03 28 60 28 22.

 

La Voix Du Nord

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité diaspora
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 23:26

Mobilisation au Barachois en faveur des sinistrés des Comores

Le Collectif Réunionnais pour les Sinistrés des Comores (C.R.S.C) organise ce samedi après-midi une récolte de fonds pour les sinistrés des Comores. L'opération a lieu de 13h à 18h place du Barachois à Saint-Denis. 


Le Collectif composé de plusieurs associations et bénévoles s’est constitué depuis quelques mois ayant pour unique objet l’aide humanitaire aux victimes des pluies diluviennes qui se sont abattues aux Comores durant le mois d’avril 2012.
 
Cette aide  humanitaire porte principalement sur la collecte de produits de première nécessité. Des collectes qui ont déjà eu lieu sur plusieurs centres commerciaux, écoles religieuses, établissements scolaires et donateurs, suscitant un grand succès et élan de générosité de la part de la population réunionnaise, explique Charifa Madi du collectif CRSC.
 
Cette manifestation de ce samedi comportera plusieurs animations : stands de tee shirt "Sos Comores Intempéries Réunion 974", danses traditionnelles comoriennes,  pièces de théâtres et beaucoup d’artistes locaux qui ont voulu apporter aussi leur soutien à cette cause.
Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité diaspora
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 22:41

Procès Taoufik: Des peines de 2 à 15 ans pour un tabassage mortelHier, c'est tard dans la soirée, vers 21h30, au palais de justice d'Aix-en-Provence que les verdicts sont tombés: La cour d'assises a requalifié les faits en violences en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Ce qui a considérablement allégé les peines.

Les principaux accusés au procès du tabassage mortel de la cité des Iris, en février 2008, ont été condamnés à des peines de 7 ans de prison à 15 ans de réclusion criminelle. Le meneur, Kindy Moulet, a écopé de 15 ans, Foued Tir, son bras droit, de 12 ans, Meddhi Moulet, de 10 ans. Les peines les moins lourdes étant infligées à Bilal 24 ans qui écope de 2 ans de prison, Naïl 21 ans ( Le mineur de l'époque) condamné à 2 ans de prison dont 21 mois de surcis avec obligation de se soigner et de suivre une formation, Richard, le Charbonneur a pris 3 ans, Frank et Kader ont été condamnés à 4 ans. Ces derniers sont tous sortis libres hier soir du tribunal d'Aix en Provence pour avoir purgé la totalité ou une partie de leur peine ces 4 dernières années. Rappelons que la justice française autorise la liberté conditionnelle dès la moitié de la peine pour bonne conduite. Ce qui signifie que tous les assassins du jeune Taoufik pourraient se retrouver libre dans 4 ans! Si la famille crie à l'injustice et dénonce un laxisme dans les peines infligées aux tortionnaires de Taoufik, leurs avocats se satisfont de ces verdicts et ne comptent pas faire appel. Quant aux familles qui ont témoignés en faveur de la défense ils craignent désormais des représailles.

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité diaspora
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 23:02

mini2_mini_Melissa.jpg

 

Melissa Youssouf, jeune fille d'origine comorienne, a été désignée par le Parti socialiste pour être la suppléante de Stéphane Gatignon, maire Europe Ecologie de Sevran en Seine Saint Denis, aux élections législatives de juin 2012 en France. Mordue de politique depuis son jeune âge, Mélissa est élue conseillère municipale à Villepinte à l'âge de 20 ans.

Aujourd'hui, âgée de 24 ans, elle poursuit en parallèle des études en droit et sciences politiques à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fille de personnalités de la diaspora comorienne en France, son père est ingénieur en électricité dans une grande société parisienne et sa mère n'est autre que la gérante de l'agence de voyage Ulanga Tours.

Stéphane Gatignon est un maire très actif et connu dans le milieu associatif de la diaspora comorienne, pour avoir contribué à plusieurs actions, notamment la mise à disposition d'une salle de spectacle lors de la tournée en France de l'association des femmes de Moroni, la programmation (chose unique en France) d'une semaine comorienne avec la participation de plusieurs artistes, l'organisation le 12 novembre 2011 à l'occasion du 35ème anniversaire de l'admission des Comores à l'Onu, d'un concert animé par la star nationale Salim Ali Amir.

D'ailleurs, Stéphane Gatignon projetait, entre autres, d'organiser chaque 12 novembre une activité pour commémorer cet événement. La communauté comorienne de France se réjouit évidemment de ce choix et espère que cela permettra à nos jeunes de s'investir dans la vie politique. Nous souhaitons bonne chance à Mélissa et à Stéphane Gatignon

source :al watawn
Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité diaspora
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 00:31

3076228411_1_5_5hkZkCuk.jpg

 

Mr le gouverneur
 
Je vous ai soutenu au moment des élections du gouverneur et  continue toujours à vous soutenir
J'ai des propositions à vous faire pour développer le pays.
 J'ai été élu délégué du conseil de quartier en décembre 2011 à la mairie de ma ville : Vénissieux (69-Rhône) et j'aimerais faire bénéficier cette expérience à nos  villes d'Anjouan et pourquoi pas des Comores en créant le conseil de quartier, un lien de démocratie et de solidarité pour écouter les habitants sur les projets ou les problèmes les concernant les orienter par la concertation et la discussion avec les habitants en collaboration avec la diaspora pour améliorer leur vie quotidienne.
J'aurais pour ma part, entre autres, deux propositions majeures :
-Lancer des journées de nettoyages de la plage de foumboucouni alquitoir et la privatiser jusqu'au boulevard c½lacanthe ,peut créer de l'emploi, préserver l'environnement et protéger les maisons qui sont à proximité de la mer en interdisant les riverains de se servir du sable. .Ces mesures contribueraient à attirer et développer le tourisme aux Comores.
-Promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables : beaucoup d'associations seraient prête à nous aider à développer ce domaine y comprit nos frères arabes pour mettre fin aux problèmes de coupure d'électricité dans notre pays et ainsi attirer les futurs investisseurs.
Pour finir je souhaite rendre hommage à Mr Abdoulahaffar et Mostoipha  Manfou société « la chance » pour la création des grands complexes hôteliers qu'ils ont édifiés et au sein des quels ils emploient beaucoup de jeunes. Je vous demande de les décorer pour ce qu'ils ont ½uvrés afin de valoriser cette démarche et encourager les réticents à s'y engager.
Je vous propose donc de nous rencontrer afin de développer davantage ces différents aspects lors de votre passage à Lyon le vendredi 16 mars.
Veuillez accepter mes salutations amicales
   ABDOURAZAK ZAKI NASSOR
Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité diaspora
commenter cet article