Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 19:01

 

 

Voeux_du_nouvel an

Comme il est de coutume, le président de la République a adressé, le soir du mardi 31 décembre, ses voeux du nouvel an 2014 à la population comorienne. Dans cette allocution, d’Ikililou Dhoinine, il était surtout question des réalisations de 2013.

Sur le plan économique, 2013 a été une année «difficile» au niveau mondial. «Malgré cette conjoncture, notre pays a su maintenir une stabilité dans son développement et a réussi à remplir ses engagements vis-à-vis de ses partenaires multilatéraux, notamment les institutions financières et monétaires internationales», a-t-il déclaré. Le chef de l’Etat a aussi montré que «l’effort pour une bonne gouvernance a permis à notre pays, de passer avec succès, la sixième et dernière revue du programme Ippte». Il a parlé d’une amélioration sensible des mécanismes de collecte de l’impôt et des progrès réalisés en matière de réformes structurelles. et d’autres mesures qui ont permis de «contenir l’inflation et enregistrer une croissance économique de l’ordre de 3%, tandis que le budget de l’Etat se clôturait par un excèdent».

Mais tout n’a pas été rose! «le déficit courant s’est creusé. Mais cela est dû à la hausse de nos importations, liées aux projets d’investissement, financés par des ressources extérieures et à la baisse des transferts relatifs au programme de citoyenneté économique», a-t-il reconnu, regrettant aussi que «des transferts extérieurs annoncés ne se sont pas matérialisés».

Sur le plan politique, l’accent a été mis en faveur de la consolidation de la réconciliation nationale. «L’Union des Comores a été l’un des pays africains à avoir joui de la concorde nationale, de la paix et de la stabilité». Une situation qui reste, tout de même, «fragile». «L’année 2013 nous a également permis de constater que la vigilance doit rester de mise dans notre pays qui reste encore fragile», a insisté le chef de l’Etat.

Pour le président Ikililou Dhoinine, le pays ne peut pas revenir en arrière au moment où les efforts des uns et des autres commencent à donner ses fruits. «Cette paix et cette stabilité, qui restent l’oeuvre commune de notre classe politique et sociale, restent notre plus grande richesse. C’est pourquoi, nous devons y veiller et les préserver, jalousement», a-t-il encore rappelé.

«C’est le même état d’esprit qui m’anime, dans la façon d’aborder nos relations avec notre principale partenaire, la France», a-t-il fait savoir promettant que chaque année, il fera part de l’évolution des négociations relatives à la question de l’île comorienne de Mayotte. «Je dois vous avouer, que tout en demeurant vigilant sur cette question, je reste néanmoins optimiste», a-t-il affirmé. «Je continuerai à agir, en conciliant notre intérêt vital, notre unité nationale, notre intégrité territoriale, à la nécessité de vivre ensemble en paix dans notre région, sans abandonner notre revendication légitime et tout en nous rapprochant davantage de nos frères et soeurs de Mayotte».

Le président de la République a affirmé que son gouvernement travaillait «en vue de valoriser les compétences constituées à l’étranger, qui ont été jusque-là tenues à l’écart de nos efforts, pour la reconstruction du pays». Ikililou Dhoinine a promis que ses discours en 2014 seront, Incha-Allah, essentiellement consacrés aux inaugurations des nombreux chantiers en cours et au lancement de nouveaux projets de développement sur l’ensemble de nos îles.

Saminya Bounou

Partager cet article

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité politique
commenter cet article

commentaires