Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 14:02

 

Magistrats_Beit-salam

Comme annoncé dans ces colonnes, le président de la République s’est entretenu, hier au Palais de Beit-salam, avec les magistrats et les avocats, une deuxième rencontre dans la semaine après celle de mardi dernier.
«Nous avons effectivement rencontré le président de la République qui nous a proposé de créer une commission mixte, avocats-magistrats de manière à ce que les événements soient suivis au jour le jour par des professionnels avertis qui sauront trouver, au fur et à mesure, des solutions acceptables à côté, évidemment, des législations qui sont là et qui seront appliquées éventuellement», a confirmé le doyen des avocats, Me Ali Abdou El-Aniou à la sortie de cette réunion.

«Nous avons demandé cette rencontre et la mise en place de cette commission, cette idée a été celle que nous avons proposée au président de la République et qu’il a accepté. Mais nous souhaitons également, et en priorité, la mise en place du Conseil supérieur de la magistrature de manière à ce que tous les juges qui enfreignent la loi, tous les juges qui commettent des infractions à la loi, il y en a comme il y a des avocats qui enfreignent la loi, puissent être jugés», a-t-il précisé.

D’après le site présidentiel, beit-salam.km, le président de la République s’est entretenu avec les magistrats et les avocats en présence du président de la Cour suprême, des conseillers spécial et privé.

L’objectif: «voir dans quel cadre on peut reformuler l’expression judiciaire, pour reformuler la Justice qui est au service des citoyens et créer un cadre qui permet au citoyen de s’exprimer et de pouvoir défendre leurs droits».
«En les réunissant au Palais de Beit-salam, le président de la République, chef suprême et responsable de la Justice, a voulu leur faire part des constats qu’il a fait et qui divisent magistrats et avocats dans l’exercice de leurs fonctions; ce qui n’est pas de nature à rassurer la population», explique beit-salam.km.

D’après toujours cette source, «le président de la République a appelé les deux corps à plus de concertation et de respect mutuel après que les avocats dénoncent être inconsidérés par les juges. A leur tour, ces derniers déclarent ne pas bénéficier d’une bonne écoute de la part des avocats».

«Nous avons été faire le point et voir à peu près quelle est la conclusion que nous pouvons tirer. Nous allons revenir une troisième fois pour faire une proposition au président de la République», a soutenu Me Abdou El-Aniou.
La troisième fois, cela devrait avoir lieu dans deux mois, après que la commission préconisée par le chef de l’Etat, «initiative qui a été soutenue par l’ensemble des chefs des juridictions», ait réfléchi et formulé «nos manières de vivre ensemble entre la juridiction des magistrats et celle des avocats».

L’on rappelle que ces rencontres sont intervenues suite à la dernière crise apparue au Palais de justice impliquant des avocats et des magistrats. L’affaire Me Youssouf Attick, ayant été une énième crise qui mit en lumière le différend qui existe entre avocats et magistrats dans le pays et plus particulièrement au palais de justice de Moroni.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans ACTUALITÉ COMORIENNE
commenter cet article

commentaires