Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 23:23

 

 

Sous l’impulsion deDouane l’Organisation mondiale des douanes (Omd), les Comores ont célébré la journée des douanes du monde à Moroni ce samedi 25 janvier avec comme slogan «Communiquer : partager l’information pour mieux coopérer». La cérémonie au Palais du peuple a réuni des agents des douanes, des acteurs économiques du pays et des personnalités officielles. La douane comorienne y a exposé ses réussites et ses ambitions.


Communiquer et s’ouvrir au monde, voilà les objectifs fixés par l’Omd pour les douanes du monde en 2014. Sur cette lancée, les douanes comoriennes ont affiché une volonté de modernisation de leurs services, tout en se satisfaisant des résultats de l’année passée. Le vice-président en charge des Finances, Mohamed Ali Soilihi, a salué lors des festivités de la journée mondiale le 25 janvier, les efforts réalisés par les Comores.

Les acteurs ayant fait progresser les activités des douanes comoriennes en 2013 se sont vu remettre une attestation de mérite. Parmi eux, le directeur général de l’Onicor, le directeur général de Comores Telecom, l’homme d’affaires Doudou Tainamor et Michael Glanaaz, expert technique international pour la direction générale des douanes. Egalement félicité, le directeur général de Moroni Terminal pour avoir facilité les activités des opérateurs de croissance du port de Moroni. Autres lauréats, Abdérémane Elaniou et Soulaymana Mahamoud, deux agents des douanes qui ont réalisé une saisie record de 59 lingots d’or l’année dernière.

La prise de cet or non déclaré, qui a engendrée une amende, a permis de faire rentrer dans les caisses de l’Etat près de 60 millions. Signe que la prospérité des douanes se crée à tous ses niveaux d’action. D’ailleurs, l’occasion a été saisie pour mieux informer le public sur ses missions et ses partenariats.

Les douanes comoriennes assurent plusieurs missions, qui en font un élément central de l’économie du pays. Elles assurent une mission fiscale, par la collecte d’impôts indirects, et une mission de contrôle et de protection par la vérification des marchandises entrantes et sortantes du territoire. Ainsi, elles luttent contre les trafics de stupéfiants, d’armes et d’explosifs. Mais l’une des principaux services de la douane reste sa mission économique. Elle veille à la protection des entreprises locales et à la facilitation du commerce international. La douane est un partenaire primordial pour les entreprises, comme le rappelait la banderole accrochée au Palais du peuple pour cette 62ème journée mondiale de la douane disant: «la douane au service des entreprises pour un secteur privé fort».

C’est dans cette optique que comme tous les membres de l’Omd, les douanes comoriennes ont adopté le cadre des normes Safe visant à sécuriser et à faciliter le commerce mondial. Le cadre Safe favorise la coopération entre les douanes et les entreprises grâce au concept d’Oea (Opérateur économique agréé) et encourage la circulation ininterrompue des marchandises le long de chaînes logistiques internationales sécurisées. Moindjié Mmadi, administrateur Sydonia, a plaidé «pour le dynamisme économique».

Selon l’Omd, la communication est le nouvel atout que doivent développer les douanes, afin d’intensifier les coopérations, et donc de s’ouvrir au monde: «la communication est un processus de partage qui favorise la coopération et, étant donné que la douane est située au coeur d’un réseau de relations, le fait de développer une bonne stratégie en matière de communication interne et externe promeut la transparence, facilite le dialogue, instaure la confiance et assure une compréhension mutuelle».

Dans ce même élan d’ouverture, les Comores sont devenues membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa) et appliquent, depuis janvier 2013, les mécanismes de sa zone de libre-échange, accélérant le processus d’intégration régionale. Le Comesa comprend dix-neuf Etats membres, et a pour objectif la réalisation d’une croissance et d’un développement durables des états membres en favorisant un développement plus équilibré et plus harmonieux de leur structures de production et de commercialisation.

Les Comores bénéficient en tant que membre d’un droit de douane à 0% sur ses produits d’origine. Cette journée internationale de la douane a permis d’afficher la volonté de modernité et de mondialisation des douanes comoriennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans ACTUALITÉ COMORIENNE
commenter cet article

commentaires