Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 20:25

 

Investissements_etrangers

Le ministère des Relations extérieures a convié la presse nationale hier, jeudi 9 janvier, pour annoncer l’arrivée, le 13 janvier prochain, d’une vingtaine d’opérateurs économiques des pays du Golfe. La délégation sera conduite par la Chambre de commerce du Sultanat d’Oman, qui préside l’Union des chambres des pays du Golfe.

Les membres de cette délégation auront à «prospecter le marché local, afin de relever les opportunités d’investissements et nouer d’éventuels partenariats économiques avec les opérateurs comoriens», a déclaré le ministre de l’Education nationale, Dr Abdoulkarim Mohamed, assurant l’intérim de son homologue des Relations extérieures. Dans le cadre de cette visite de quatre jours, des rencontres et des visites des sites sont programmées au niveau des trois îles.

Le ministre de l’Education nationale a, dans la foulée, soutenu qu’à cette occasion l’accent sera mis sur le secteur du tourisme, un secteur générateur de croissance et d’emplois.

Pour Fahmi Thabit, président de l’Union des Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture (Uccia), «l’initiative de faire venir des opérateurs étrangers aux Comores cadre bien avec les besoins des opérateurs économiques comoriens qui n’ont eu de cesse d’encourager les autorités comoriennes à adopter une diplomatie économique tous azimuts». Il y a trois à quatre mois, l’Uccia et le gouvernement lançaient cette politique de diplomatie économique. Des délégations d’opérateurs économiques Mauriciens, Malgaches et Brésiliens sont venus, les mois derniers, à Moroni dans l’objectif de conclure des partenariats avec leurs homologues comoriens.

La stratégie, ce serait de s’orienter vers des investissements de production, créateurs d’emplois. Les opérateurs comoriens ont longtemps orienté leurs activités principalement vers le commerce. «Aucun des banques de la place ne prêtent au-delà d’un délai de quatre mois. Jusqu’au jour d’aujourd’hui ce sont des prêts avec des taux d’intérêt à 14%. C’est-à-dire des prêts dédiés seulement à des activités commerciales, et non permettant de faire des investissements de production», a expliqué, de son côté, Dramsi Firozali, président de l’Organisation patronale des Comores.

Selon, Daoud Saïd Toihir, le patron de l’Agence nationale pour la promotion des investissements, la visite constitue un premier pas dans les discussions entamées pour l’organisation, cette année, d’un forum des pays du Golfe à Moroni. «Le souci a toujours été le suivi. Et nous nous préparons beaucoup dans ce sens», a rassuré le délégué à l’Economie.

Il y a moins d’un mois, le chef de l’Etat comorien, Ikililou Dhoinine, effectuait, du 15 au 19 décembre 2013, une visite dans le Sultanat d’Oman, suite à l’invitation du Sultan Qabous Bin Saïd.

Ks

Partager cet article

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans ACTUALITÉ COMORIENNE
commenter cet article

commentaires