Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 17:50

 

Fin_de_la_Ccchoi

Les compétitions de la Coupe des clubs champions handisports de l’Océan indien (Ccchoi) ont été clôturées dans la matinée de samedi au stade de basket de Moroni. Sous un soleil de plomb et devant des centaines d’athlètes, autorités et amateurs des sports, le ministre de la Jeunesse et des sports a déclaré close cette onzième édition.

Abdoulkarim Mohamed a plaidé pour une éducation pour les personnes souffrant d’un handicap. «Le gouvernement comorien pense beaucoup aux handicapés. L’éducation des enfants souffrant d’handicap fait désormais partie de ses priorités», a déclaré ainsi le ministre, après la remise des trophées et médailles aux athlètes.

Quant à Lisenay Limkee, chef de la délégation mauricienne, elle avoué «être émue et en même temps contente pour toute la durée du séjour que nous avons passé aux Comores. Mais à cette cérémonie de clôture, le ministre comorien m’a encore émue avec ses déclarations sur l’éducation des personnes souffrant d’handicap». L’accessibilité à l’éducation des enfants handicapés est très importante, selon Lisenay Limkee, car ceux-ci ont «les mêmes droits que tout autre enfant».

Un total de vingt-trois médailles dont dix en or ont été remises aux champions, Hommes et Femmes, de pétanque, tennis de table, basketball et tennis au sol. Des insignes qui ont été, tour à tour, remis par Bourhane Hamidou, président de l’assemblée nationale, et Hadidja Aboubacar, la Première dame des Comores, entre autres.

«Nous avons reçu quatre médailles d’or sur les dix remportées par les trois délégations présentes à ces jeux. Nous avons également remporté sept d’argent et une de bronze. Nous avons un total de douze médailles sur les vingt trois remis tout de suite au cours de la cérémonie de fermeture des jeux», a affirmé tout fier Houmed Brahim, chef de la délégation comorienne.

Le président de la ligue de handisport de Ndzuwani a ajouté que «nos athlètes ont fait le maximum d’eux-mêmes au cours de cette Ccchoi. Nous allons devoir réorganiser, cette saison, nos champions handisports pour leur donner davantage goût à pratiquer leurs sports». Son souci pourrait se comprendre quand un tournoi de tennis au sol a été programmé au cours de cette Ccchoi, alors qu’un championnat de cette discipline n’a jamais été organisé dans l’archipel. Cette improvisation, si on peut ainsi l’appeler, a fait payer cher aux compétiteurs comoriens. Ces derniers n’ont pas pu rivaliser contre leurs adversaires Mauriciens.

Véronique Marisson, médaillée d’or du tennis au sol l’a confirmé. «Après quelques minutes de jeu, j’ai pu remarquer que mon adversaire n’avait pas un niveau qui pourrait me poser grand problème», a fait savoir l’une des quatre médaillées mauriciennes.

Maurice a, en effet, remporté quatre médailles d’or, trois d’argent et deux de bronze contre deux médailles d’or des Réunionnais, remporté uniquement par deux boulistes. Statistiquement, La Réunion a été l’île qui a fait le bon boulot. Grodin Mario Patrick, accompagnateur des deux athlètes l’avait indiqué jeudi soir. «Nous nous réjouissons d’avoir remporté deux médailles d’or avec seulement deux athlètes. Nous rentrons avec l’esprit d’un travail bien accompli», a-t-il dit.

Ahamed Chalane, président de la Fédération nationale de handisport et membre du comité d’organisation de la compétition, a félicité tous les participants. «Puisque nous avons réussi une belle performance d’équipe, je tiens à saluer chacun des intervenants qui ont oeuvré dans ce sens. Notre ambition première a été de dynamiser notre fédération en le faisant connaitre davantage au public et à toute la région».

Toutefois, les trois délégations ayant participé à cette onzième édition de la Ccchoi se sont séparées sans avoir retenu le pays qui doit accueillir la prochaine édition. A rappeler que Madagascar a été le grand absent à Moroni alors que les Comores n’avaient jamais refusé une invitation.

Elie-Dine Djouma

Partager cet article

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans ACTUALITÉ COMORIENNE
commenter cet article

commentaires