Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 22:25

 

yemenia

La compagnie aérienne Yemenia a été mise en examen pour le crash de l’Airbus A310 qui s’était abîmé en mer au large des Comores en 2009, faisant 152 morts, et une seule survivante, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. La compagnie aérienne yéménite a été mise en examen pour «homicide involontaire», a précisé une source judiciaire. Dans un communiqué sur Facebook, l’Association des familles de victimes de la catastrophe aérienne (Afvca) a salué une «décision capitale dans le chemin» vers la justice.

«C’est la fin de quatre ans et demi de mépris, de blocages systématiques, de lâcheté et d’impunité de la part de la Yemenia», estime l’association, qui regrette toutefois «le retard» de cette décision. «La Yemenia va devoir s’expliquer, et c’est un soulagement pour nos clients, qui ne s’expliquent pas pourquoi cela n’a pas été fait depuis longtemps», s’est félicité l’avocat de l’Afvca, Me Gérard Montigny. «Ils ont le sentiment qu’enfin la Yemenia aura à répondre de ses actes. Cela place enfin les victimes dans la même situation que celles du vol Rio-Paris d’Air France, pour lequel la mise en examen de la compagnie a été beaucoup plus rapide», a-t-il ajouté.

L’avion de la Yemenia, un A310, s’était abîmé au large de la côte nord-ouest de Ngazidja, le 30 juin 2009, avec 142 passagers et 11 membres d’équipage à bord. Sur les 153 occupants, seule une adolescente, alors âgée de 14 ans, Bahia Bakari, avait survécu. Une information judiciaire avait été ouverte en juillet 2009 à Bobigny pour déterminer les causes de l’accident. Les proches des victimes avaient eux porté plainte en avril 2011 pour «obstacle à la manifestation de la vérité» et «mise en danger de la vie d’autrui».

Le rapport officiel final sur le crash a conclu, l’été dernier, à la responsabilité des pilotes. En présentant le rapport de l’accident le 25 juin 2013 à Moroni, sans toutefois le rendre accessible aux journalistes, le ministre comorien des transports a expliqué que la commission d’enquête avait conclu à une «action inadaptée de l’équipage au cours d’une manœuvre non stabilisée».

L’Airbus A310-300, enregistré sous le numéro 70-ADJ et le numéro de série fabricant 535, est sorti de chaîne en 1990. Il a d’abord volé pour la compagnie française Air Liberté immatriculé F-GHEJ jusqu’en 1995, puis pour le mexicain Aerocancun, enregistré VR-BQU, puis VP-BQU, et fut vendu en 1998 à la compagnie Passaredo Transportes Aereos (Brésil), immatriculé PT-PSE. Acquis l’année suivante par Yemenia, il comptait 51.900 heures de vol effectuées au cours de 17.300 vols.

Avec agences

Partager cet article

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans ACTUALITÉ COMORIENNE
commenter cet article

commentaires