Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 21:44

Oumara_Mgomri
Le directeur général de la Ma-mwe a convié la presse hier, jeudi 16 janvier, pour présenter le bilan de l’année passée de son entreprise. Le patron de la société de l’eau et de l’électricité des Comores a parlé d’un «bilan positif» de son entreprise se réjouissant d’avoir enregistré une amélioration de son chiffre d’affaires, élevé à 38% par rapport à 2012. «Tout responsable d’une société, publique ou privée souhaiterait avoir ce chiffre», s’est-il félicité.

Le conférencier estime que la reproche faite à la Ma-mwe ne tient pas «car habituellement après le ramadan, le pays a toujours de problème d’électricité, or depuis mars 2013 le rythme est maintenu jusqu’ à aujourd’hui». Et Oumara Mgomri d’illustrer son propos en lisant un extrait du rapport de la Banque mondiale d’avril 2012. Selon ce rapport, «la population ne dispose d’électricité que sporadiquement entre 5heures tous les quatre jours dans les zones rurales et 8heures par jour à Moroni». Pour le patron de la Ma-mwe, «il n’y a pas de délestage à Moroni, la capitale est éclairée 24h sur 24, mais n’empêche qu’il peut y avoir des problèmes techniques qui font qu’il y a des coupures régulières, et les périphériques sont éclairées 6 h par jour tous les soirs».

Et il justifie cette situation par le manque des moyens financiers «limités» pour l’achat de gasoil. «Malgré ce que vous pensez, Ma-mwe n’a jamais autant payé auprès des hydrocarbures que depuis que je suis à ce poste. En 2013 nous avons payé trois milliards quatre vingt millions - le gouvernement a aidé à hauteur de 105 millions- et pris douze millions trois cent cinquante litres de gasoil aux hydrocarbures à raison de 249,40 fc le litre. 2012, Ma-mwe a payé un milliard sept cent soixante onze millions – le gouvernement a aidé à hauteur de 512 millions - pour douze millions quatre cent mille litres de gasoil soit à raison de 143 fc le litre».

Selon les calculs qu’il a fait, les neuf premiers mois de 2012 la société achetait le gasoil à raison de 71fc le litre et aujourd’hui il paie 250fc, donc il peut dire que la situation s’est considérablement améliorée. «Depuis mars il y a des coupures intempestives et non des délestages».

En ce qui concerne la question de l’eau, le conférencier a déclaré que la capacité d’alimentation en eau reste la même depuis 1976. «La population a considérablement augmenté à Moroni depuis, alors cette capacité ne peut pas alimenter aujourd’hui comme ces années là», justifie-t-il.

Mgomri estime que du côté de l’électricité tout comme celui de l’eau, le pays vient de loin mais que la situation s’améliore petit à petit et que depuis dix mois la situation est stable. Il déclare, en outre, s’il fallait scinder la gestion de l’eau de celle de l’électricité, il y aurait des problèmes car les recettes de l’eau ne peuvent pas couvrir son fonctionnement puisque l’un couvre et complète l’autre.

Abouhariat Saïd Abdallah

Partager cet article

Repost 0
Published by Actu-Comores - dans Actualité politique
commenter cet article

commentaires